Event Cameroun: Environnement - les enfants préparent leur sommet

Une conférence régionale s'est ouverte depuis mardi au Palais des congrès de Yaoundé

Download as iCalendar

Period [31/07/2007 - 03/08/2007]
Event location Palais des congrés Yaoundé- Cameroun
Host Ministère de l'Environnement et de la Protection de la Nature
Contact person SAIDOU SIDIKI
Email address: sasma35@gmail.com
Phone: (+237) 75 21 03 98
Fax: (+237) 22 23 58 49
Contributor Saidou Sidiki
Geographical coverage Afirque, Norvège
Keywords Environnement, enfants, Cameroun

Demain, les 170 enfants qui suivent depuis lundi la conférence régionale sur l'environnement rendront leurs copies. Et déjà, dans les couloirs du Palais des congrès de Yaoundé où ils tiennent leurs assises, on sent un certain frémissement dans les rangs. Ils se disent d'ailleurs prêts à faire face aux défis qui sont les leur, c'est-à-dire la lutte contre la dégradation de l'environnement. A travers cette initiative dénommée Tunza et qui a pour thème "prêcher par l'exemple", ces participants (enfants venus de 35 pays Africains et de Norvège) vont suivre une série d'ateliers, d'exposés, des projections de films et plusieurs réunions.

Ces travaux se tiennent dans la perspective de leur préparation pour le sommet mondial des enfants prévu en juin 2008 en Norvège. En marge de cette préparation, les enfants se retrouvent également pour discuter des mesures à prendre en vue de la conservation et la préservation de cet environnement qui, depuis quelques années, fait face aux agressions des hommes. Au cours de la cérémonie d'ouverture lundi dernier, le Secrétaire général des services du Premier Ministère, Jules Doret Ndongo a tenu à rappeler que "La préservation de l'environnement est un défi majeur à relever par les populations. De ce fait, aucune classe de la société ne saurait être exclue."

Sur la même lancée, il a présenté les actions entreprises par le gouvernement camerounais tant au plan national qu'au plan international pour ce qui est de la conservation de la biodiversité, la lutte contre les changements climatiques et la désertification et, surtout, l'adhésion du Cameroun à plusieurs conventions internationales dans le domaine de l'environnement. Parmi celles-ci, on retrouve la convention des Nations unies sur les changements climatiques et la convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification. Par ailleurs, il ressort également de cet exposé que, les jeunes sont, dans les pays en développement comme dans les pays industrialisés, particulièrement vulnérables aux effets de la dégradation de l'environnement.

C'est pour cette raison que, étant considérés comme "d'ardents défenseurs de la cause écologique", ces jeunes ont composé un hymne intitulé: "the little angels of the environement of Cameroun". Cette rencontre d'enfants âgés de 7 à quatorze ans intervient alors qu'au mois d'avril 2007, un camp de reforestation pour la sauvegarde des forêts du bassin du Congo (Cri) a été organisé au Cameroun par le Centre pour l'environnement et au développement (Ced) et Greenpeace.

A cette occasion les enfants qui se sont regroupés au sein de l'association dénommée "Kids for forest" ont rendu publique une déclaration adressée aux autorités administratives, aux représentants de la banque mondiale et à ceux impliqués dans la gestion de cette forêt. Au terme de la rencontre d'avril et bien que reconnaissant la volonté de leurs Gouvernements à remédier à cette situation. Ils ont exprimé leur volonté par l'élaboration de lois forestières pour assurer la gestion durable des forêts, combattre l'exploitation illégale et créer des forêts communautaires...

A travers cette déclaration, ils demandent: " le respect les droits des peuples autochtones qui vivent dans la forêt depuis plusieurs siècles, la focalisation sur l'application des lois forestières pour une gestion durable des forêts en renforçant les capacités des agents administratifs et en combattant la corruption, la maintenance et le respect du moratoire sur l'attribution de nouvelles concessions forestières dans la République Démocratique du Congo pour une décennie au moins jusqu'à l'élaboration d'un plan de zonage national basé sur le principe de consentement préalable, libre et informé des communautés locales et autochtones et sur la méthodologie de cartographie participative, la mise en place d'un système efficace, légal et transparent de contrôle et de bonne gouvernance du secteur forestier...", entre autres.

What's new Syndication (XML)