Story Le réveil des Diables contre l'Arménie

Le réveil des Diables contre l'Arménie

L'équipe nationale belge a terminé sa campagne européenne à domicile par une victoire. Après une heure de jeu, les Diables se sont réveillés face à l'Arménie, en qualifications de l'Euro 2008 : 3-0. La Belgique reste 5e au classement.

Release date 18/10/2007
Contributor Norbert Sidibé
Geographical coverage Belgique
Keywords diables, football
Concerned URL http://www.lesoir.be/sports/football/le-reveil-des-diables-contre-2007-10-17-555826.shtml
Source Le Soir en ligne, 18/10/2007

Pour ce premier match sans enjeu dans la phase éliminatoire de l'Euro qui était aussi le dernier match à domicile de cette interminable campagne, René Vandereycken avait promis du changement dans la composition de l'équipe. Avec le retour des suspendus Fellaini et Defour, les titularisations de Swerts et Geraerts, il y avait effectivement de la nouveauté par rapport à l'équipe qui avait partagé l'enjeu avec la Finlande.

Mais on ne peut pas dire que ce sang neuf ait suscité d'emblée un esprit de revanche chez des Diables qu'on attendait plus conquérants après avoir enregistré leur élimination dès samedi ! L'Arménie, elle, trouvait rapidement ses marques. La vivacité des visiteurs était telle qu'au début ils se retrouvaient souvent en supériorité numérique pour semer le désordre dans l'arrière-garde belge. Comme sur ce contre rapidement mené et terminé par une frappe de Karamyan sur Stijnen. Un début de match qui enchantait les supporters de l'Arménie bien en voix dans un stade désertique.

Les Arméniens pas en reste

Mais les Arméniens n'allaient pas être en reste. Alors que les Belges ne parvenaient pas à créer le moindre danger sur les coups de coin, les hommes de Tom Jones utilisaient ce genre de phases pour alerter Stijnen. Comme à la 37e minute quand Arakelyan se libérait du marquage de Fellaini pour dévier le ballon de la tête vers la ligne de but où se trouvait Goor le sauveur.

Il n'en fallait pas plus convaincre les Arméniens qu'ils étaient capables de réaliser quelque chose face à de bien pâles Diables. C'est bien simple : le premier quart d'heure de la seconde période se passait devant le but de Stijnen que titillaient les Khachatryan et Melkonyan.

Sans doute réveillés par l'intrusion d'un homme nu sur la pelouse, les Diables allaient ouvrir le score peu après l'heure de jeu : une reprise de Goor frappait la barre transversale, mais Sonck, entré à la pause, guettait

Cinq minutes plus tard, Dembélé déstabilisait la défense adverse sur une seule accélération pour s'en aller inscrire le deuxième but, le troisième étant l'œuvre de Geraerts sur un centre de Lombaerts.

Vandereycken pouvait être content : grâce à sa dernière demi-heure, la Belgique a fait six sur six contre l'Arménie.

What's new Syndication (XML)